Mention « reconnu garant de l’environnement » (RGE) : comment l’obtenir ?

Permettant notamment aux consommateurs de bénéficier d’aides financières pour la réalisation de certains travaux, le label RGE (reconnu garant de l’environnement) détenu par les professionnels permet également de valoriser leur savoir-faire. Comment l’obtenir ?

Label RGE : les étapes-clés à respecter pour l’obtenir

Le ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique effectue au sein d’un guide pratique quelques rappels sur l’obtention du label « reconnu garant de l’environnement » (RGE).

Destiné aux professionnels du bâtiment, ce guide rappelle les intérêts de cette mention et les prérequis pour pouvoir y prétendre, avant d’énumérer les 5 étapes-clés pour y parvenir.

Pour mémoire, le label RGE est une mention délivrée par un organisme spécialisé ayant passé une convention avec l’État, permettant aux professionnels de valoriser leur savoir-faire et la qualité de leur travail.

Concernant le consommateur final, faire appel à un professionnel labélisé RGE est tout aussi intéressant car la détention de ce label conditionne le bénéfice de certaines aides financières pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique.

Le Gouvernement rappelle ainsi que le professionnel candidat doit être un professionnel du bâtiment concourant à l’amélioration de la performance énergétique et doit :

  • choisir un organisme spécialisé correspondant à son domaine d’activité ;
  • se former et former ses collaborateurs ;
  • faire sa demande de qualification RGE ;
  • maintenir sa qualification ;
  • réussir son contrôle de réalisation.

Mention « reconnu garant de l’environnement » (RGE) : comment l’obtenir ? – © Copyright WebLex

Partager cet article
Inscrivez vous à la newsletter
Restez informé à chaque instant
Découvrez nos derniers articles