Immatriculation de véhicules en provenance d’un pays de l’Union européenne : du nouveau !

2 nouveaux téléservices ont été mis en ligne par le Gouvernement afin de réaliser l’immatriculation des véhicules en provenance d’un autre État membre de l’Union européenne. La liste des pièces à fournir a donc été mise à jour. Explications.

Quitus fiscal et demande d’immatriculation : du nouveau pour les véhicules « européens »

Le Gouvernement vient de mettre en place de nouveaux téléservices visant à la réalisation des démarches d’immatriculation des véhicules en provenance d’un autre État membre de l’Union européenne.

2 téléservices ont ainsi été mis en ligne :

  • le 1er permet d’effectuer le paiement de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) lorsqu’elle est due, de demander le quitus fiscal et l’immatriculation du véhicule ;
  • le 2d permet de demander la délivrance du quitus fiscal sans demande d’immatriculation.

Pour mémoire, le quitus fiscal est un document attestant qu’un véhicule acheté dans un autre pays membre de l’Union européenne est conforme au regard de la réglementation sur la TVA. Délivré par l’administration fiscale, il est indispensable pour obtenir le certificat d’immatriculation.

Du fait du lancement de ces téléservices, le contenu des dossiers de demande d’immatriculation est modifié.

Ainsi, pour la demande conjointe de certificat d’immatriculation et de quitus fiscal, il faudra fournir dans tous les cas :

  • le certificat d’immatriculation étranger ;
  • un justificatif de vente ;
  • la demande de certificat d’immatriculation ;
  • le justificatif d’identité du titulaire et des cotitulaires ;
  • le justificatif d’adresse du titulaire ;
  • un justificatif de conformité;
  • un justificatif de visite ou contrôle technique;
  • le justificatif de l’usage du véhicule, le cas échéant.

Pour une demande de quitus fiscal seul, les documents à fournir dans tous les cas sont les suivants :

  • le certificat d’immatriculation étranger ;
  • un justificatif de vente ;
  • un justificatif de conformité ;
  • un justificatif de visite ou contrôle technique ;
  • le justificatif de l’usage du véhicule.

La liste complète des pièces à fournir est à retrouver ici.

Immatriculation de véhicules en provenance d’un pays de l’Union européenne : du nouveau ! – © Copyright WebLex

Partager cet article
Inscrivez vous à la newsletter
Restez informé à chaque instant
Découvrez nos derniers articles
Actualités

Un vol… imposable ?

Si votre entreprise est victime d’un vol de matériel, et pour autant que ce matériel soit assuré, votre entreprise percevra une indemnité d’assurance selon les conditions prévues au contrat d’assurance. Question : cette indemnité sera-t-elle imposable ? Réponse…

Lire plus »
Actualités

Notaires : où s’installer ?

En tant qu’officiers ministériels, les notaires sont nommés par des décisions ministérielles les autorisant à créer ou reprendre des offices. Mais depuis plusieurs années les possibilités d’installations se facilitent pour permettre à la profession de se développer…

Lire plus »
Actualités

Royalties : quelle prise en compte pour la participation salariale ?

Dans quelle mesure les salariés peuvent-il bénéficier des « royalties » dégagés par l’entreprise ? En effet, ces sommes tirées de la concession des licences d’exploitation de logiciels protégés par le droit d’auteur sont souvent exclues de la participation salariale. Pourquoi ? Comment y remédier ? Interrogé sur ce point, le ministre de l’Économie répond…

Lire plus »
Actualités

Commissaires de justice : la déontologie en détail

La profession de commissaire de justice a été créée en juillet 2022, elle regroupe en une profession les anciens métiers d’huissiers de justices et de commissaires-priseurs. En tant que profession d’officiers ministériels, un code de déontologie doit être mis en place…

Lire plus »